Non, tu ne cherches pas un Community Manager influent.

Cet après-midi, une annonce de recrutement a commencé à circuler sur facebook et twitter. Un gonze cherche un community manager expert, réactif et influent.  Expert, réactif et influent ! Il aurait cherché un néophyte mollasson et anonyme je me serai dit qu’il cherchait un stagiaire issu d’une grande école potagère mais non, ici, c’est la crème de la crème qu’il exige.

Depuis que je suis sur twitter, j’en ai vu passer des offres plus ou moins foireuses demandant soit un bagage qu’environ 3 personnes en France sont susceptibles de posséder soit des compétences totalement antinomiques, type « vous êtes commercial de formation et avez déjà travaillé au sein de la rédaction d’un grand journal » , soit les 2. Et quelques unes comme celle évoquée plus haut…

Mais bordel, on est en 2011, le monde est censé avoir changé mais on nous prend encore pour une poires ! dit-il d’un ton courroucé, en regardant la belle Hélène, qu’il dégustait du regard et dégoûtait, aussi.

Ce qui me hérisse le poil avant toutes choses, c’est ce critère de recrutement à tomber par terre : il faut être influent. Mais influent en quoi ? Il faut être célèbre, avoir plein de followers sur twitter et d’amis sur facebook, un blog très lu ? En quoi est-ce que ça va me permettre de mieux fédérer / gérer / animer la communauté d’une marque ?

Une fois n’est pas coutume, je vais parler de moi : Jadis, j’étais membre d’une importante communauté de jeux-vidéo. J’étais déjà là quand elle était petite, cette communauté, et à force de discuter sur les forums et de prendre position lors des débats j’ai fini par y avoir une certaine influence. Soit, j’étais influent : ma parole comptait et je bénéficiais d’un vrai pouvoir de persuasion auprès d’une communauté qui comptait quelques dizaines de milliers de membres. Mais si vous me sortiez de cette communauté, je redevenais un pékin parmi les pékins, aussi influent que n’importe quel autre blaireau qui débarquait là.

J’ose croire que c’est la même chose aujourd’hui. Peu importe l’influence qu’on peut avoir et le public  qui nous suit, quand on prend la parole au nom d’une marque, j’estime qu’il faut faire profil bas et gagner la confiance de chacun au jour le jour, au risque de se prendre un retour de bâton phénoménal et mettre l’image de la marque en jeu. L’ego, on le laisse au placard un moment et on se met seulement et avant tout au service de la marque et de ses clients.

Bref, toi recruteur, tu ne cherches pas quelqu’un d’influent, non, tu cherches un CM avec un bagage en relations presse et qui s’intéresse de près à ton secteur d’activité. Il sera capable de détecter qui peut t’aider à promouvoir ton produit et tâchera de rentrer en relation avec eux. Pas la peine d’être influent, il suffit d’être courtois, de savoir rédiger un mail pour présenter un produit et d’y mettre plein de bonne volonté.

L’influence, laissons-la à ceux qui en ont…

INFLUENCERS FULL VERSION (FR) from R+I creative on Vimeo.